Le portefeuille de croissance de Gordon Pape gagne du terrain

08-09-2021
Le portefeuille de croissance de Gordon Pape gagne du terrain

Forte reprise après une chute du marché

 

En septembre 2011, j'ai construit un portefeuille équilibré pour mon bulletin d'information Income Investor qui offre une combinaison prudente d'actions, d'obligations et de liquidités. Ce type de portefeuille est susceptible de sous-performer lorsque les marchés boursiers sont forts mais réduit le risque lorsque des marchés baissiers apparaissent.

C'est ce que nous avons vu ici. Le portefeuille était en baisse d'environ 14 % au moment du plongeon des actions en mars 2020, mais c'était un bien meilleur résultat que celui produit par le marché global.

Cela s'explique notamment par le fait qu'en 2019, j'ai augmenté la pondération des obligations, qui est passée de 34,5 % à 42,5 %. Les obligations ont perdu du terrain lorsque le marché a chuté, mais elles ont fait beaucoup mieux que les actions.

Depuis, le portefeuille a fortement rebondi, comme nous allons le voir dans un instant.

Ce portefeuille a été lancé en septembre 2011, avec une évaluation initiale de 25 027,75 $. L'objectif était d'obtenir un rendement correspondant au moins au meilleur taux disponible des CPG à cinq ans, plus deux points de pourcentage.

Cela signifie que l'objectif varie en fonction de la hausse et de la baisse des taux d'intérêt. Le meilleur taux sur cinq ans que j'ai pu trouver au moment de la rédaction de cet article est de 2,1 % chez Oaken Financial, ce qui fait que notre objectif actuel est de 4,1 %.

Voici un résumé des titres que nous détenons actuellement et de leur performance depuis ma dernière révision du portefeuille en octobre dernier. J'utilise les cours à la clôture des négociations du 23 avril.

FNB d'épargne à intérêt élevé CI First Asset (TSX: CSAV). Ce fonds investit dans des comptes d'épargne à intérêt élevé auprès de cinq banques canadiennes - CIBC, RBC, BMO, Banque Scotia et Banque Nationale - à des taux négociés supérieurs à la moyenne. Le prix unitaire ne s'écarte pratiquement jamais de la fourchette de 50,00 $ à 50,10 $. Nous avons reçu six distributions mensuelles depuis la dernière mise à jour en octobre, pour un total de 0,149 $ par part.

iShares Core Canadian Universe Bond Index ETF (TSX: XBB). Ce fonds suit la performance du vaste marché obligataire canadien. Les obligations ont connu une mauvaise passe, les rendements des obligations d'État à 10 ans ayant augmenté, ce qui a fait chuter les prix. Les parts ont perdu 1,74 $ depuis la dernière mise à jour. Nous avons reçu des distributions mensuelles totalisant 0,419 $ par part.

Canadian Apartment Properties REIT (TSX: CAR.UN). Cette FPI investit dans des appartements à travers le Canada. La plupart des FPI ont été frappées par des ventes de panique lorsque la pandémie s'est installée, les investisseurs craignant que les locataires ne paient pas leurs loyers. CAR a chuté au niveau de 42 $ en mars 2020 et ne se négociait que quelques dollars de plus au moment de notre examen d'octobre. Cependant, il a fortement rebondi au cours des six derniers mois, gagnant près de 11 $ par unité. Nous avons reçu des distributions mensuelles totalisant 0,69 $ par part au cours de cette période.

Pembina Pipeline Corp. (TSX: PPL). Toutes les actions associées au secteur de l'énergie conventionnelle ont été malmenées l'an dernier. Mais nous assistons maintenant à une reprise dans ce secteur. Le cours de Pembina a gagné 8,36 $ depuis le dernier examen, aidé par l'insistance répétée de la société à maintenir son dividende mensuel de 0,21 $. C'est ce qu'elle a fait, et l'augmentation du cours de l'action a fait baisser le rendement à 7,1 %, contre 8,9 % lors du dernier examen.

Brookfield Renewable Partners (TSX: BEP.UN). Cette société en commandite d'énergie renouvelable a divisé ses parts 3 pour 2 en décembre, ce qui signifie que vous avez reçu 50 parts supplémentaires pour chaque tranche de 100 parts que vous possédiez. Nous avons ajusté le prix de base pour tenir compte de la division. En raison du calendrier, nous n'avons reçu qu'une seule distribution trimestrielle au cours de la période considérée.

Brookfield Infrastructure Limited Partnership (TSX: BIP.UN). Cette société en commandite Brookfield investit dans des projets d'infrastructure dans le monde entier : chemins de fer; ports; lignes de transport; routes à péage; etc. Elle continue à bien se comporter, les parts ayant progressé d'environ 6 $ au cours des six derniers mois. BEP et BIP ont récemment augmenté leurs distributions de 5 %.

BCE Inc. (TSX: BCE). Nous avons ajouté la plus grande société de télécommunications du Canada au portefeuille en octobre dernier à 56,20 $ par action. Depuis, le titre a gagné 1,93 $, et nous avons reçu deux dividendes pour un total de 1,708 $ par action. Le gain total pour les six mois est de 6,5 %.

Banque de Montréal (TSX: BMO). Le secteur financier a été durement touché par la chute de mars de l'année dernière, mais il s'est fortement redressé. Les actions de BMO ont gagné près de 32 $ au cours du dernier semestre, et nous recevons des dividendes trimestriels de 1,06 $ par action. À ce prix nettement plus élevé, le rendement est tombé à 3,7 %, contre 6,8 % l'automne dernier.

Espèces. Nous avons investi 2 165,22 $ dans un compte d'épargne à intérêt élevé à la Banque EQB qui payait à l'époque 1,55 %. Nous avons gagné 16,78 $ d'intérêts pour cette période.

Voici la situation actuelle du portefeuille. Les commissions ne sont pas prises en compte. Par souci de simplicité, les dollars canadiens et américains sont considérées comme étant monnaies égales pour les besoins du calcul.

Commentaires : Les marchés boursiers ont été forts au cours du dernier semestre se terminant le 23 avril, et notre portefeuille en a été le reflet, avec un gain de 9,6 % en six mois. Ce résultat a été obtenu malgré le fait qu'environ un cinquième du portefeuille était placé dans un FNB de liquidités au début de la période et 18 % dans un fonds d'obligations.

Le gain cumulé depuis la création du fonds, il y a un peu plus de neuf ans et demi, est de 108,5 %. Cela nous donne un taux de croissance annuel composé moyen de 7,87 %. C'est bien supérieur à l'objectif.

Changements : Changements : Le portefeuille est performant, mais il est encore trop fortement pondéré par Brookfield Energy Partners. Par conséquent, nous allons vendre 50 unités de BEP.UN pour un total de 2 545 $.

Nous utiliserons cet argent pour acheter des actions de Fortis Inc. (TSX: FTS), ajoutant ainsi un titre de services publics à notre portefeuille. Fortis a clôturé le 23 avril à 55,37 $, nous allons donc acheter 45 actions pour un coût total de 2 491,65 $. Nous ajouterons le solde de 53,35 $ à notre compte de trésorerie.

Fortis a son siège à St. John's mais exerce ses activités aux États-Unis et au Canada. C'est une société stable qui devrait surpasser le marché en cas de correction boursière. Les actions versent un dividende trimestriel de 0,505 $ (2,02 $ par an), pour un rendement de 3,6 % au prix actuel.

Je ne suis pas satisfait de la performance de CSAV. C'est une valeur sûre, mais le rendement est minuscule. Nous avons besoin d'un rendement un peu plus élevé pour cet argent, mais nous devons également conserver un ratio approprié de liquidités et de revenus fixes dans le portefeuille.

Par conséquent, nous vendrons nos parts dans CSAV pour 9 253,70 $. En ajoutant les bénéfices non répartis de 67,72 $, nous disposons de 9 321,42 $ à investir.

Nous placerons 5 000 $ dans un CPG d'un an auprès de la Peoples Bank, qui rapportera 1,55 % à l'échéance, le 23 avril 2022. Ce n'est pas un excellent rendement, mais c'est mieux que celui de la CSAV.

Nous utiliserons le reste pour acheter 230 parts du FNB iShares Convertible Bond Index ETF (TSX: CVD). C'est l'un des rares FNB obligataires à être dans le vert cette année, avec un gain de 3,74 % depuis le début de l'année. Les parts se négocient à 18,59 $, pour un investissement de 4 275,70 $.

Il reste donc 45,72 $, que nous ajouterons aux liquidités.

En outre, nous utiliserons les revenus non distribués pour renforcer notre position existante dans XBB.  Nous achèterons 10 unités supplémentaires au coût de 316,10 $, ce qui portera notre position à 260 unités. Il nous restera des bénéfices non répartis de 23,40 $.

Tout le reste demeure inchangé.

Nous avons maintenant un solde de trésorerie de 2 508,24 $, qui continuera d'être investi sur le compte d'épargne Savvy de Motive Financial. Le taux a baissé à 1,25 %.

Voici le portefeuille révisé. Je l’examinerai à nouveau dans mon bulletin d’information Income Investor en septembre.

M. Gordon Pape fait partie des experts en investissement et des commentateurs de finances personnelles les plus connus du Canada. Il est l'éditeur des bulletins d'information The Internet Wealth Builder et The Income Investor qui sont disponibles à travers le site Web Building Wealth.

Suivez Gordon Pape sur Twitter à l'adresse https://twitter.com/GPUpdates et sur Facebook à l'adresse www.facebook.com/GordonPapeMoney.

Remarques et clauses de non-responsabilité

© 2021 par Forum des Fonds. Tous droits réservés. Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Les titres mentionnés présentent un risque de perte et aucune garantie de performance n'est établie ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, des conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Demandez toujours conseil à votre propre conseiller financier avant de prendre des décisions en matière d'investissement.