La semaine boursière : Les craintes liées aux taux d'intérêt pèsent sur les actions

01-14-2022
La semaine boursière : Les craintes liées aux taux d'intérêt pèsent sur les actions

Les banques centrales traînent derrière la courbe de l’inflation

 

L’indice boursier de référence de Toronto, l’indice composé S&P/TSX, a fait fi des craintes liées aux taux d’intérêt qui ont affecté les grands indices américains la semaine dernière et a progressé de 1,3 % sur la semaine, propulsé par un gain de 6,8 % du prix du pétrole brut, qui a à son tour soutenu le secteur de l’énergie (en hausse de 4,3 % sur la semaine) et des matériaux (en hausse de 3,6 %), mais aussi par l’essor du secteur des grandes banques (en hausse de 3,0 %). L’or s’est repris cette semaine, gagnant 1,2 %, grâce à un vif intérêt pour les couvertures contre l’inflation.

Ces craintes liées aux taux d’intérêt aux États-Unis ont amené les principaux indices boursiers américains à de légères baisses cette semaine. Et ce, pour de bonnes raisons. Le taux d’inflation global annuel a atteint 7,0 % en décembre, tandis que le taux de base (qui exclut les prix des aliments et de l’énergie) a bondi à 5,5 %, son plus haut niveau depuis 1991. Le mot « transitoire » ayant été balayé d’un revers de main par les banques centrales et les analystes grand public, on ne fait que se demander quand les hausses de taux d’intérêt commenceront et quand le Conseil de la Réserve fédérale américaine réduira son bilan.

Si les hausses de taux sont généralement positives pour le secteur bancaire, qui a tendance à bénéficier de taux plus élevés, elles sont résolument négatives pour les actions de croissance, comme en témoigne le recul des actions technologiques. Ce sont ces dernières qui ont pesé sur les marchés boursiers américains depuis le début de l’année, en particulier l’indice composé Nasdaq constitué d’actions technologiques, qui a enregistré une nouvelle baisse de 0,3 % la semaine dernière, pour une perte de 4,8 % depuis le début du mois. L’indice composé S&P 500, indice des actions de premier ordre, a également subi le contrecoup du recul des actions technologiques et a perdu 0,3 % sur la semaine. 

Actualités des fonds

* Franklin Templeton lance un nouveau fonds d’obligations mondiales. Le 11 janvier, Franklin Templeton Canada a lancé son Fonds d’obligations essentielles plus Franklin Western Asset, avec une exposition aux titres à revenu fixe mondiaux et un accent mis sur les marchés américains. Le fonds utilise plusieurs stratégies diversifiées qui favorisent les rendements et atténuent la volatilité dans différents environnements de marché. Le fonds partage une stratégie de placement similaire et la même équipe de gestion de portefeuille que le fonds américain Western Asset Core Plus Bond Fund - Class I, qui a un historique de 10 ans aux États-Unis. Il est également disponible en tant que fonds négocié en bourse, le FNB actif d’obligations essentielles plus Franklin Western Asset (TSX: FWCP).

« En cherchant à cerner les inefficacités des titres à revenu fixe sur les marchés, nous pouvons tirer parti des titres et des secteurs sous-évalués, qui ont produit des rendements boursiers à long terme supérieurs ajustés au risque au cours des dernières décennies », a déclaré Ken Leech, chef des placements chez Western Asset, le sous-conseiller du Fonds. M. Leech a ajouté : « La composante clé de la construction de notre portefeuille est notre dépendance à un taux de récupération substantiel par rapport à nos indices de référence ou à nos cibles. » Les gestionnaires de portefeuille de Western Asset utilisent une vue macroéconomique descendante pour prendre des décisions sur la valeur, les secteurs de crédit, la qualité du crédit et la durée, tout en utilisant une analyse ascendante pour sélectionner les titres.

* Scotia lance une série de FNB IR. Le 13 janvier, Gestion mondiale d’actifs Scotia a lancé ses FNB indiciels responsables Scotia, qui seront cotés à la Bourse NEO.

Le FNB indiciel d’obligations canadiennes à investissement responsable Scotia (NEO: SRIB) suit l’Indice Solactive vaste marché des obligations liquides canadiennes sauf obligations feuille d’érable (RT).

Le FNB indiciel d’actions canadiennes à investissement responsable Scotia (NEO: SRIC) suit l’Indice Solactive des actions canadiennes responsables.

Le FNB indiciel d’actions américaines à investissement responsable Scotia (NEO: SRIU) suit l’Indice Solactive des actions américaines responsables.

Le FNB indiciel d’actions internationales à investissement responsable Scotia (NEO: SRII) suit l’Indice Solactive des actions internationales responsables.

Selon un communiqué de Gestion mondiale d’actifs Scotia, les indices « appliquent des critères d’investissement responsable permettant notamment d’exclure les émetteurs qui : ne respectent pas les normes établies; participent de manière importante à des activités commerciales controversées; sont considérablement exposés aux énergies fossiles ou ont un profil d’intensité carbonique relativement élevé par rapport à la majorité de leurs pairs du même secteur ».

* RBC ferme FNB mondial BlueBay. RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. a annoncé le 11 janvier la fermeture du FNB de revenu diversifié mondial BlueBay RBC (CAD–Couvert) (TSX: RBDI) à compter du, ou vers le 8 avril. Les parts seront retirées de la cote de la Bourse TSX après la fermeture du marché le 5 avril ou aux alentours de cette date.

Surveillez quotidiennement les principaux indices d'actions et de matières premières avec la page interactive des marchés sur Forum des Fonds.

@FundLibrary – Suivez Forum des Fonds sur Twitter pour des mises à jour et des informations quotidiennes.

Clauses de non-responsabilité

© 2022 par Forum des Fonds. Tous droits réservés. La reproduction en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit sans une permission écrite au préalable, est interdite.

Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Aucune garantie de rendement n'est établie ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, les conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux.