Bilan de santé financière en quatre points

09-18-2020
Bilan de santé financière en quatre points

Stressé? Un planificateur financier peut vous aider

 

La pandémie de la COVID-19 et les confinements ont créé beaucoup de stress financier pour les personnes et les familles. Les pertes de revenu temporaires, ou même permanentes, n'ont pu être limitées que partiellement par les programmes d'aides, tels que la Prestation canadienne d'urgence (PCU), et la Subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC). Dans tous les cas, ces programmes ne sont pas permanents et seront éventuellement dissous. Vous sentez-vous stressé? C'est le moment idéal pour faire un bilan de votre situation avec un bilan de santé financière dans quatre domaines clés.

Dette. Les dernières données de Statistique Canada indiquent qu'au cours du deuxième trimestre de l'année, les Canadiens devaient 1,58 $ de dettes sur le marché du crédit aux ménages pour chaque dollar de revenu disponible. Ce chiffre est en baisse par rapport à 1,77 $ au premier trimestre, mais cela reste énorme. 

Alors pour la première étape de votre bilan de santé financière, faites le total de ce que vous devez en dette à la consommation. Cela comprendrait, tout d'abord, les cartes de crédits, qui possèdent le taux d'intérêt le plus élevé. N'oubliez pas les prêts à la consommation, tels que les prêts automobiles, et les lignes de crédit. Si vous devez beaucoup plus que ce que vous gagnez – c'est le cas notamment si vous utilisez la plupart de vos revenus disponibles pour rembourser des prêts – il est temps de prendre des mesures. Celles-ci doivent inclure une consolidation de vos dettes, et des stratégies de gestion de flux de trésorerie.

Dépenses. Elles sont généralement étroitement liées à la dette. Un niveau d'endettement ingérable implique généralement un problème de dépenses personnelles. Avez-vous une bonne idée de ce que vous dépensez chaque mois? Étonnamment, beaucoup de gens n'en ont aucune idée, se contentant de dépenser tout ce qu'ils gagnent, d'utiliser leurs cartes de crédit pour leurs achats et d'espérer le meilleur à la fin du mois. Si vous êtes pris dans ce piège, la solution est simple : faites un budget. Tout d'abord, suivez scrupuleusement vos revenus et vos dépenses. Utilisez une application, un tableur, ou simplement un cahier et un stylo. Ensuite, trouvez des moyens de réduire, d'économiser ou de réajuster vos dépenses, de manière à ce que vos revenus mensuels soient au minimum supérieurs à vos dépenses mensuelles.

Économiser. Il ne vous reste rien du tout à la fin du mois? (Voir « Dépenses » ci-dessus.) Si c'est le cas, il s'agit de votre « épargne ». E En règle générale, vous devez vous efforcer d'épargner 10 % de vos revenus mensuels. Pour beaucoup, c'est un objectif très optimiste. Cela signifie que si votre revenu mensuel est, disons, de 5 000 $, vous devriez économiser 500 $. Pourquoi ? Sur le long terme (et une grande partie de l'épargne est destinée au long terme), cette épargne peut augmenter considérablement. Ces 500 $ par mois passeront à environ 600 000 $ dans 30 ans, à un taux annuel de 7 %, avec un taux d'intérêt annuel composé. Si vous ne pouvez pas mettre de côté 10 %, commencez par ce que vous pouvez et augmentez de 10 % à mesure que votre situation financière s'améliore.

Investir. Quel est le rendement de votre portefeuille? Ceux qui ont des investissements ont connu une grande volatilité cette année. Si vous êtes un investisseur débutant utilisant les ressources de bourse en ligne, faites une pause et jetez un coup d'œil à vos relevés. Faites un point sur la répartition de vos actifs et vos habitudes de négociation. Êtes-vous trop pondéré dans un type d'actif spécifique par (exemple, les actions)? Dépensez-vous trop d’argent en commissions de négociation alors que vous essayez de « battre le marché » dans toutes ses humeurs et ses mouvements? Êtes-vous du type à avoir une longueur d'avance ou à rester à la traîne? Si vous ne le savez pas, que vous n'avez pas de points de référence et que vous ne pouvez pas évaluer votre répartition d'actifs, il est temps de prendre du recul et de faire un plan.

Et si tout cela vous dépasse, il est peut-être temps d'envisager les services d'un planificateur financier qualifié, rémunéré à l'acte. La grande question qui se pose ici est la suivante : « Quelle valeur exacte obtiendrai-je pour les honoraires que je paie? »

Le rôle du planificateur financier

Un planificateur compétent devrait, dans un premier temps, rassembler toutes les informations nécessaires pour obtenir une image claire de votre situation financière actuelle. Il vous interrogera sur les objectifs, les besoins et les priorités, identifiera et évaluera les stratégies, soumettra des recommandations, conviendra des mesures à prendre, des responsabilités et des calendriers, contrôlera et évaluera la mise en œuvre en cours.

Un planificateur financier vous aidera à élaborer un budget réaliste et une stratégie de gestion de la trésorerie pour contrôler les dépenses et gérer les dettes personnelles. De plus, un planificateur intégrera cette stratégie à une stratégie d'épargne intégrant vos comptes d'investissement, vos REER, vos CELI, vos régimes de retraite d'employeur, vos REEE, vos régimes non enregistrés, afin d'atteindre vos objectifs financiers et de correspondre à votre niveau de tolérance au risque.

Les planificateurs financiers et les conseillers en patrimoine sont des spécialistes hautement qualifiés en matière de planification financière, de planification de portefeuille, d'investissement et de gestion de l'argent. Recherchez les agréments d'organisations industrielles réputées, notamment Planificateur financier agréé (CFP), Gestionnaire de placements agréé (CIM), Fellow de l'Institut canadien des valeurs mobilières (FSCI). Vous pourrez peut-être trouver un planificateur financier grâce à la recommandation d'un ami, d'un parent ou d'un collègue. Vous pouvez également consulter l'outil de recherche sur le site web de l’Institut québécois de planification financière (IQPF).

Mme Robyn Thompson, CFP, CIM, FCSI, est la fondatrice de Castlemark Wealth Management, une société de services financiers spécialisée dans la gestion de patrimoine pour les personnes et les familles nanties. Pour une consultation de planification individuelle, veuillez la contacter par téléphone au 416-828-7159 ou par courriel à rthompson@castlemarkwealth.com.

Remarques et clauses de non-responsabilité

© 2020 par Forum des Fonds. Tous droits réservés. La reproduction en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit sans une permission écrite au préalable, est interdite.

Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Les titres mentionnés sont à titre indicatif et peuvent comporter des risques de perte. Aucune garantie de rendement n'est établie ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, les conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Veuillez contacter l'auteur de l'article si vous souhaitez discuter de circonstances particulières.