Littératie financière : Synchronisation du marché

11-08-2019
Littératie financière : Synchronisation du marché

La plus grosse erreur commise par les investisseurs novices

« Le marché va fluctuer. » Ce vieil adage du marché est attribué à J.P. Morgan, financier du « Gilded Age », la période dorée américaine, et il est aussi vrai aujourd'hui qu'il ne l'était il y a cent ans. Les émotions primaires de peur et de cupidité sont, en définitive, à la base de tous les mouvements de marché et confondent tour à tour les observateurs du marché, les analystes et les investisseurs. Le problème, c'est que personne ne peut savoir quand il y aura un sommet du marché (ou un creux). Et cela crée souvent des problèmes pour les investisseurs novices lorsqu'ils commencent à négocier des actions.

À l'heure actuelle, les marchés atteignent de nouveaux sommets, les principaux indices boursiers enregistrant des records presque quotidiennement. Jetez un coup d’œil au graphique de l’indice composé S&P 500, principal indice boursier américain de premier ordre, présenté ci-dessous.

L’une des plus longues phases de marché haussier de l’histoire ne cesse d’accumuler de nouveaux gains. À l’exception d’un léger recul fin 2018, le marché boursier n’a connu aucun repli important depuis 2008. Certains observateurs du marché prennent des positions défensives, craignant que les évaluations ne soient bien trop riches et qu’une correction ou un marché baissier n'approchent. Mais d’autres investisseurs se demandent s’ils devraient vendre leurs avoirs en obligations, rassembler tout leur argent, et tout mettre dans des actions pour tenter de tirer profit de la dernière explosion du marché avant qu’un effondrement ne se produise.

Cependant, aucune de ces approches ne constituerait un choix prudent. C’est parce que les deux sont en fait des réactions émotionnelles à la situation actuelle du marché – une des réponses est la peur (« Les évaluations sont élevées et je devrais me retirer dès maintenant! »), et l’autre est la cupidité (« Les évaluations sont trop élevées, et je devrais en profiter pendant que je peux! »). Et les deux sont vouées à produire des résultats inférieurs à ceux visés par l’investisseur pour une raison très simple : jamais personne ne peut savoir avec précision quand un sommet (ou un creux) du marché se produira, et tenter de le deviner – un processus appelé « synchronisation du marché » – aboutit souvent à des pertes importantes ou à des occasions manquées.

Au lieu de réagir aux conditions inhabituelles du marché en tentant une synchronisation du marché sur la base du tout ou rien, les investisseurs les plus prospères appliquent trois principes éprouvés de gestion des placements.

1. Discipline

Lorsque vous développez avec votre conseiller une stratégie de placement et que vous bâtissez un portefeuille pour exécuter cette stratégie, vous le faites pour atteindre un objectif financier défini dans votre zone de confort de risque.

Par exemple, vous avez peut-être opté pour une composition d’actifs large comprenant 10 % de liquidité et d'avoirs sans risque, 50 % de titres à revenu fixe et 40 % d’actions versant des dividendes. Cette répartition vous sera utile, mais seulement si vous la respectez. Bien entendu, vos avoirs en actions fluctueront davantage que les autres allocations, mais cela devrait être compensé par les revenus tirés des titres versant des dividendes et des allocations moins volatiles à revenu fixe. En d’autres termes, vous avez diversifié votre portefeuille afin d’atténuer le risque associé à une concentration dans un seul type de titre.

Quelle que soit la stratégie que vous avez choisie, la clé est de maintenir la discipline de placement. Les conditions du marché changent continuellement. Si la répartition de l’actif de votre portefeuille répondait auparavant à vos besoins et que les choix de titres étaient judicieux, qu’est-ce qui a changé? Ces grandes sociétés de premier ordre sont-elles soudainement au bord de la faillite? Le gouvernement sera-t-il en défaut de paiement sur ses obligations? Bien sûr que non ! Mais les marchés vont fluctuer. La discipline réside dans l'assurance de ne pas faire sauter votre portefeuille à chaque tournant, car il est quasi certain que ce ne sera pas le bon moment.

2. Patience

Plus vous appliquez votre approche disciplinée à votre gestion de portefeuille, plus vous avez de chances d'atteindre vos objectifs de création de richesse. Par exemple, un investissement de 10 000 $, auxquels s’ajoutent 100 $ par mois et dont le rendement composé annuel moyen est de 7,3 %, aurait une valeur de 61 500 $ après 15 ans. Seuls 33 000 $ de ce montant seraient des dépôts que vous auriez effectués. Le reste est pure croissance.

Pourquoi ai-je choisi le taux de 7,3 % ? C’est le taux de rendement annualisé de l’indice composé S&P/TSX sur 15 ans au 6 novembre 2019. Bien entendu, au cours de cette période, le marché boursier a connu des hauts et des bas, ce qui aurait tenté de nombreux investisseurs inspirés par la peur et la cupidité de se lancer sur le marché ou de le quitter au mauvais moment. L'idée importante ici est que vous auriez obtenu ce rendement seulement si vous étiez restés dans le marché. Et vous ne l'auriez fait que si vous faisiez preuve de patience.

3. Prudence

Le troisième principe, la prudence, reconnaît qu'il est peu probable que vous atteigniez vos objectifs en agissant sur des « astuces » ou de « bonnes idées ».

Lorsque vous définissez vos objectifs financiers, définissez votre niveau réel de tolérance au risque et décidez de la composition d'actifs appropriée, votre cadre de création de patrimoine nécessite toujours une méthode systématique de sélection des actifs individuels avec lesquels alimenter votre plan. C’est ici que vous voulez avoir les meilleurs talents professionnels en gestion d’actifs avec un accès à des outils de recherche et d’analyse financière de premier ordre.

Vous pouvez toujours le faire vous-même si ce genre de travail intensif est de votre ressort. Pour la plupart des gens, ce n’est pas le cas, il est donc logique de faire appel à des experts. Demandez à votre conseiller financier à qui ils font appel pour la gestion d'actifs et quelle est leur philosophie de gestion financière. Obtenez les données et les chiffres ainsi que les preuves de performance.

Avec l’application de la discipline de placement, de la patience et de la prudence, vous aurez beaucoup plus de chances d’atteindre vos objectifs financiers. Et vous n’aurez pas à vous soucier de ce que le marché a fait hier.

Mme Robyn Thompson, CFP, CIM, FCSI, est la fondatrice de Castlemark Wealth Management, une société de services financiers spécialisée dans la gestion de patrimoine pour les personnes et les familles nanties. Pour une consultation de planification individuelle, veuillez la contacter par téléphone au 416-828-7159 ou par courriel à rthompson@castlemarkwealth.com.

Remarques et clauses de non-responsabilité

© 2019 par Forum des Fonds. Tous droits réservés. La reproduction en tout ou en partie, par quelque moyen que ce soit sans une permission écrite au préalable, est interdite.

Ce qui précède est à des fins d'information générale uniquement et n'engage que l'opinion de l'auteur. Les titres mentionnés sont à titre indicatif et peuvent comporter des risques de perte. Aucune garantie de rendement n'est établie ou implicite. Ces informations ne visent pas à fournir des conseils personnalisés spécifiques, y compris, mais sans s’y limiter, les conseils en placement, financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Veuillez contacter l'auteur de l'article si vous souhaitez discuter de circonstances particulières.