Les cinq principes de l’investissement intelligent

06-30-2022
Les cinq principes de l’investissement intelligent

Pour surmonter le marché baissier, tenez-vous en aux principes éprouvés

 

Depuis le début de l’année, les investisseurs ont fait face à une série d’obstacles : risques géopolitiques accrus, inflation galopante, changement de ton des banques centrales et volatilité sur les marchés financiers. Tout cela est venu intensifier l’incertitude globale quant à la direction que prendront les marchés pour le reste de 2022. 

Les récentes turbulences ont rendu le rôle des conseillers financiers encore plus crucial. Selon des recherches récentes de Vanguard, les investisseurs estiment que les conseils financiers procurent une valeur ajoutée perçue de 5 % au rendement annuel, comparativement à l’autogestion des placements1. 

Bien que le fait d’investir sur les marchés boursiers soit généralement considéré comme un choix prudent pour les investisseurs en quête de croissance à long terme, les baisses marquées peuvent mettre à l’épreuve la patience de bon nombre d’entre eux, même les plus rigoureux. Voici cinq stratégies éprouvées pour aider les investisseurs à traverser les périodes d’incertitude et à résister à la tentation d’intervenir. 

1. Comment les risques géopolitiques influent sur les rendements boursiers

À l’heure actuelle, les investisseurs craignent que le récent conflit en Ukraine ait des répercussions importantes sur les rendements des actifs. Toutefois, après avoir examiné divers événements géopolitiques survenus au cours des 60 dernières années, nous avons fait certaines constatations. Effectivement, même si les marchés boursiers réagissent négativement aux nouvelles initiales, la liquidation qui en résulte est habituellement de courte durée et les rendements sur les 12 mois suivants sont largement conformes aux moyennes à long terme.

Dans le cadre de notre analyse, nous avons évalué la réaction des marchés à 25 événements géopolitiques. En moyenne, les actions américaines ont enregistré un rendement total de 5 % sur six mois et de 9 % sur 12 mois après un événement. 

2. La volatilité et les tendances baissières à court terme sont inévitables, mais une orientation à long terme se révèle gagnante

La volatilité à courte échéance a toujours fait partie des placements. Les épisodes de volatilité excessive et prolongée ont souvent coïncidé avec les replis des marchés. Cela dit, les investisseurs ont avantage à se concentrer sur le long terme. 

Les recherches indiquent que malgré ces extrêmes, les marchés boursiers ont grimpé au fil des ans. 

Entre le 31 décembre 1982 et le 31 décembre 2021, les S&P 500 Index et MSCI World Index ont connu plusieurs périodes de très forte volatilité, plus particulièrement après le krach boursier de 1987, la crise financière mondiale de 2008 et le début de la pandémie de COVID-19 au commencement de 2020. Toutefois, en dépit des brusques reculs concordant avec ces périodes de turbulences, ces deux indices ont poursuivi leur ascension jusqu’à atteindre de nouveaux sommets.

Les marchés baissiers et les corrections sont inévitables pour les investisseurs, qui ont tout intérêt à maintenir une orientation à long terme. Depuis 1980, les actions mondiales ont connu neuf marchés baissiers (reculs de 20 % ou plus qui durent pendant au moins deux mois). Malgré tout, les cours boursiers mondiaux ont continué d’augmenter, comme quoi il vaut mieux conserver ses placements même durant les épisodes de sous-performance.

3. Une stratégie de placement s’inscrivant dans la durée réduit la probabilité d’un rendement négatif

Historiquement, plus les investisseurs conservent leurs placements longtemps, plus les risques qu’ils obtiennent un rendement négatif diminuent.

Sur 10 ans, les portefeuilles composés à 60 % d’actions et à 40 % d’obligations n’affichent pas de rendements nominaux négatifs (sans tenir compte de l’inflation) et sont beaucoup moins susceptibles de présenter des rendements après inflation négatifs que sur une période de détention plus courte. Par ailleurs, de nombreux investisseurs considèrent que les bons du Trésor américain sont plus sûrs que les actions. Néanmoins, lorsqu’on tient compte de l’inflation, la probabilité que les bons du Trésor enregistrent des rendements négatifs est plus élevée que pour les actions. Or, cette constatation est encore plus pertinente dans le contexte actuel d’inflation vertigineuse.

Le rendement passé n’est pas garant des résultats futurs. Le rendement d’un indice ne correspond pas à celui d’un placement précis dans la mesure où il est impossible d’investir directement dans un indice.

Tout placement est assujetti à des risques, y compris celui de ne pas récupérer l’argent que vous avez investi. Nous souhaitons rappeler que les fluctuations des marchés de capitaux, ainsi que d’autres facteurs, peuvent entraîner une baisse de la valeur de votre compte. Il n’y a aucune garantie qu’une certaine répartition de l’actif ou composition de fonds vous permettra d’atteindre vos objectifs de placement ou de toucher un niveau de revenu donné. Les placements dans des obligations sont exposés au risque de taux d’intérêt, au risque de crédit et au risque lié à l’inflation.

4. Les investisseurs ne devraient pas réagir de façon excessive aux marchés baissiers

Même si les marchés baissiers peuvent être difficiles à vivre pour les investisseurs, en moyenne, ils ont été beaucoup plus courts que les marchés haussiers, et leurs effets sur les rendements à long terme ont été bien moins importants. Entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 2021, la durée moyenne d’une période de hausse a été près de quatre fois supérieure à celle d’une période de baisse. L’ampleur des pertes découlant d’un marché baissier n’est rien en comparaison de celle des gains liés à un marché haussier. Cela devrait être une bonne motivation pour s’en tenir à un plan de placement à long terme. Les pertes faisant suite aux replis ont généralement cédé la place à des gains plus substantiels et durables.

5. Les investisseurs ne devraient pas tenter d’anticiper le marché. C’est plus dur qu’il n’y paraît

Il est extrêmement difficile d’anticiper le marché et de savoir quand vendre des placements et réinvestir les produits. Les investisseurs qui prennent ce pari courent le risque de passer à côté d’excellents rendements, ce qui peut nuire considérablement aux résultats à long terme de leur portefeuille. L’histoire nous enseigne que les meilleures et les pires journées en bourse ont eu tendance à se regrouper sur de brèves périodes, souvent lors de grande incertitude et de bouleversements, et à rendre improbable l’anticipation des marchés. Nos recherches signalent que les meilleurs et les pires séances de négociation se produisent fréquemment à intervalles rapprochés. Neuf des 20 meilleurs jours de bourse mesurés par le S&P 500 Index du 1er janvier 1980 au 31 décembre 2021 sont survenus au cours d’années où les rendements totaux ont été négatifs. En revanche, 11 des 20 pires jours de bourse sont survenus au cours d’années où les rendements totaux ont été positifs, un autre signe de la futilité de vouloir prévoir les mouvements des marchés.

Enfin, comme investisseur, vous devez savoir que vous ne pouvez pas anticiper ni contrôler le marché. 

Par contre, ce que vous pouvez faire, c’est contrôler la répartition de votre actif, la diversification de vos placements, ainsi que vos coûts ou les frais que vous payez. Quelle que soit la situation sur les marchés, respectez les quatre principes suivants axés sur la durabilité : 

  1. Établir des objectifs de placement appropriés
  2. Répartir adéquatement l’actif au moyen de fonds bien diversifiés 
  3. Réduire au minimum les coûts ou les frais de placement
  4. Garder la tête froide et s’imposer une discipline sur le long terme 

En bref, maintenez le cap!

Notes

1. Sources : Vanguard et Escalent, 2021. https://www.vanguard.ca/fr/investor/insights/robo-or-human-advice

Bilal Hasanjee, CFA, MBA, MSc Finance, est stratège principal en placements, Placements Vanguard Canada.

Renseignements importants

© 2022 par Vanguard Group. Tous droits réservés. Toute reproduction totale ou partielle par quelque moyen que ce soit sans autorisation écrite préalable est interdite. Cet article a été publié pour la première fois sur la page « Points de vue » du site Web de Vanguard Group, Inc. Utilisé avec autorisation.

Les opinions exprimées dans ce document sont basées sur l’évaluation de la situation de l’auteur en date de la première publication de ce document (juin 2022), et elles peuvent être modifiées sans préavis; elles pourraient ne pas nécessairement représenter l’avis de Placements Vanguard Canada Inc. L’auteur pourrait ne pas nécessairement mettre à jour ses points de vue ou ses opinions par suite de l’obtention de nouveaux renseignements, de nouvelles circonstances, d’événements futurs ou autrement.

Certains énoncés peuvent être considérés comme des « renseignements prospectifs », qui peuvent être importants, comporter des risques et des incertitudes, ou reposer sur des hypothèses. Il n’y a aucune garantie que les résultats réels ne seront pas considérablement différents de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Ils reposent sur des facteurs qui comprennent, entre autres, les conditions des marchés des capitaux du monde entier en général, les taux d’intérêt et de change, les facteurs politiques et économiques, la concurrence, les changements d’ordre juridique ou réglementaire et les catastrophes. Toute prévision, projection ou estimation contenue dans ce document devrait être interprétée comme étant de l’information d’ordre général concernant le marché ou les placements, et nous ne déclarons aucunement qu’un investisseur pourrait dégager des rendements similaires à ceux indiqués aux présentes. 

Les renseignements ont été rassemblés de sources exclusives et non exclusives considérées comme étant fiables, mais The Vanguard Group, Inc., ses filiales ou sociétés affiliées ou toute autre personne (collectivement appelées « The Vanguard Group ») ne font aucune déclaration ni ne fournissent aucune garantie, explicite ou implicite, quant à leur exactitude, à leur intégralité, à leur fiabilité ou à leur caractère opportun. The Vanguard Group n’assume aucune responsabilité à l’égard des erreurs ou des omissions contenues dans le présent document ni à l’égard de toute perte découlant de l’utilisation des renseignements contenus dans ce document ou du fait de s’y être fié.

Les renseignements, figures et graphiques sont présentés à des fins d’illustration seulement et sont modifiables sans préavis. 

Dans ce document, toutes les références à « Vanguard » sont utilisées à des fins de commodité seulement et pourraient faire référence, le cas échéant, à The Vanguard Group, Inc. et pourraient inclure ses sociétés affiliées, y compris Placements Vanguard Canada Inc.

IMPORTANT : Les projections et les autres données générées par le Vanguard Capital Markets Model (VCMM) en ce qui concerne la vraisemblance des résultats de placements divers sont de nature purement hypothétique; de plus, elles ne reflètent aucunement des résultats de placement réels et ne sauraient garantir les résultats futurs. Les résultats du VCMM varieront à chaque utilisation et au fil du temps.

Les projections du VCMM sont basées sur une analyse statistique de données antérieures. Les rendements futurs pourraient différer des tendances historiques représentées dans le VCMM. Qui plus est, le VCMM est susceptible de sous-estimer des scénarios défavorables extrêmes qui ne sont pas survenus au cours des périodes passées et sur lesquelles le modèle est basé.

Les fonds de placement peuvent donner lieu à des commissions de courtage, à des frais de gestion ou à d’autres frais. Les objectifs de placement, les risques, les frais et les commissions, ainsi que d’autres informations importantes figurent au prospectus; veuillez le lire avant d’investir. Les fonds de placement ne sont pas garantis, leur valeur change fréquemment, et leur rendement passé peut ne pas se reproduire à l’avenir. Les fonds Vanguard sont gérés par Placements Vanguard Canada Inc. et sont offerts au Canada par l’intermédiaire de courtiers inscrits.

Ce document est fourni à des fins informatives seulement. On ne devrait pas se fier aux renseignements contenus dans ce document, ceux-ci ne constituant pas des conseils de placement, fiscaux ou basés sur des recherches. Ce document ne constitue d’aucune façon une recommandation, explicite ou implicite, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de titres ou en vue d’adopter une stratégie de placement ou de portefeuille précise. Les opinions et perspectives exprimées dans ce document ne prennent pas en considération les objectifs de placement, les besoins, les restrictions, ni les circonstances propres à un investisseur particulier. Par conséquent, elles ne devraient pas servir de base à toute recommandation de placement précise. Il est fortement recommandé aux investisseurs de consulter un conseiller financier ou fiscal pour obtenir de l’information qui s’applique à leur situation particulière.

Tous les fonds de placement, y compris ceux qui tentent de reproduire le rendement d’un indice, sont assujettis à des risques, dont la possibilité de perdre le capital investi. La diversification ne garantit pas un profit et ne protège pas contre les pertes en cas de repli du marché. Même si les FNB Vanguard sont conçus pour être aussi diversifiés que les indices qu’ils tentent de reproduire et qu’ils peuvent procurer une diversification supérieure à celle qu’un investisseur individuel peut obtenir à lui seul, un FNB donné n’est pas nécessairement un placement diversifié.

À moins d’indications contraires, toutes les valeurs monétaires sont exprimées en dollars canadiens.